Wallpapers
Sculpture
Street Art
Peinture traditionnelle
Dessin traditionnel
Advertising
Craft Store
Publié le 16 octobre 2009 par Pauline & Nicolas
Art, Graphic design

Interview Olli-Pekka Jauhiainen : le roi de la photo-manipulation

Olli-Pekka Jauhiainen est un artiste finlandais de 27 ans réalisant d’exceptionnelles photo-manipulation qui ont déjà fait le tour du monde. Pour Art-Spire, il s’est livré au jeu des questions / réponses. Après la lecture, consultez son impressionnant portfolio.

olli-pekka-jauhiainen Tout d’abord d’où vous vient cette passion pour la photo-manipulation ? Avez-vous suivi une formation particulière ou êtes-vous autodidacte ?

La photo-manipulation est tout simplement ce que j’adore faire le plus. J’adore créer des œuvres qui mélangent le réalisme et le surréalisme. En général on obtient de meilleurs résultats quand on travaille avec de bons stocks de photographies.
Je n’ai pas suivi de formation en arts ou en graphisme digital, je suis donc autodidacte. Bien sûr, j’ai énormément dessiné dans ma jeunesse donc cela aide naturellement à entrer dans le monde de l’art digital.

D’où proviennent les photos que vous utilisez pour vos compositions ? Prenez-vous des photos vous-même ou trouvez-vous des photos libres de droit ?

J’essaye en règle générale de travailler avec des stocks de photos gratuites. J’utilise des sites comme sxc.hu pour en trouver des libres de droits mais si je ne trouve rien qui me convient je me décide alors à acheter sur sites comme istockphoto ou ses concurrents. Parfois j’utilise mes propres photos mais mon appareil photo n’est pas très performant donc je préfère utiliser des stocks.

Sans nous donner tous vos secrets, quel est votre processus classique de création du début à la fin ?

Des fois je commence par un sketch sur Photoshop, parfois sur papier mais d’autres fois je saute complètement cette étape, surtout lorsque je travail sur des photo-manipulations plus expérimentales. Une fois que j’ai l’idée en tête (ou en sketch), j’essaye de trouver les photos répondant à mes besoins. Ensuite je fais la composition de base puis le reste consiste en fait en des ajustements de couleurs, de lumières, d’ombres, etc. Je peins les détails finaux avec ma tablette Wacom Intuos 4.

« Je trouve le plus souvent mes idées quand je ne suis pas assis devant l’ordinateur »

Le dessin constitue t-il une part importante de vos photo-manipulations ? Pensez-vous qu’il faut savoir un minimum dessiner pour réaliser de bonnes photo-manipulations mixant photos et formes ?

Non, je ne dirais pas que c’est une nécessité mais bien évidemment si vous avez quelques notions, que vous savez dessiner des choses même basiques, ça aide. Disons que vous n’avez pas vraiment de limites si vous savez très bien dessiner, vous pouvez faire tout ce qui vous vient à l’esprit même sans avoir forcément le stock de photos parfait sous la main.

Question classique mais intéressante : où puisez-vous votre inspiration ?

Je n’ai pas vraiment de sources particulières ou de moyens par lesquels je trouve mon inspiration. Mais ce que je peux affirmer c’est que je trouve le plus souvent mes idées quand je ne suis pas assis devant l’ordinateur. En fait ça peut être partout. De la musique, quelqu’un marchant dans la rue, un rêve, basiquement quelque chose que j’ai vue ou entendue et qui a enclenché mon cerveau de sorte que tout d’un coup de nombreuses idées arrivent à mon esprit. Mais  bien sûr l’art que je vois sur le web ou partout ailleurs m’inspire également.

Vous avez travaillé en freelance et maintenant vous êtes à plein temps dans une agence, à votre avis quels sont les avantages et inconvénients de ces deux situations ?

L’avantage du travail en freelance est que vous pouvez décider quand travailler et sur quels types de projets. L’inconvénient est la quantité de stress que l’on peut facilement accumuler. Vous n’avez pas un salaire mensuel assuré donc vous devez travailler autant que vous le pouvez. Parfois il y a plus de travail que vous ne pouvez en faire mais dans les pires situations vous n’avez plus rien à faire pendant une longue période.
Je préfère travailler en agence, le freelance vous isole. Vous travaillez pour vous-même et vous n’avez donc pas de collègues alors que ceux-ci apportent énormément. Vous avez ainsi de nombreux avis et critiques sur la façon d’améliorer votre travail. C’est quelque chose que vous n’avez que rarement en freelance, en tous cas pas cette façon.

« Vous devez absolument faire ce que vous aimez, être passionné par votre travail, suivre les tendances en permanence »

A votre avis, quelles sont les trois principales qualités à avoir pour travailler dans l’industrie de l’art digital ?

Et bien vous devez absolument faire ce que vous aimez, être passionné par votre travail, suivre les tendances en permanence. Savoir être patient est également très important lorsqu’on travaille avec les clients. Il y a en fait un certains nombres de choses à savoir mais de nos jours on voit un tas de jeunes artistes qui commencent leur carrière en freelance alors je dirais que vous devez également savoir agir de façon mature et professionnelle dans votre domaine. Et bien sûr vous devez être capable de faire ce que le client demande quand bien même ce n’est pas toujours quelque chose qui vous plaît.

Pour conclure, avez-vous un conseil ou quoique ce soit à dire à nos lecteurs ?

Croyez en vous-même et en ce que vous faites. Si vous continuez à pratiquer et faire ce que vous aimez, vous arriverez sans doute à atteindre vos objectifs.

Merci beaucoup de nous avoir accordé cette interview.

Le plaisir est pour moi.

Découvrez vite son magnifique portfolio.

4 people appreciate this post.
Partager cet article
  • http://www.justvisibility.com justvisibility

    Du montage à coupé le souffle… un tels niveau!

Dede Putra – Steam Punk

18/04/2014  /  Dede Putra – Steam Punk

Valerie Mrosek – Cakehead

16/04/2014  /  Valerie Mrosek – Cakehead