Wallpapers
Sculpture
Street Art
Peinture traditionnelle
Dessin traditionnel
Advertising
Craft Store
Publié le 17 août 2010 par Nicolas
Graphic design, Web design

ITW Julien Tauban : talentueux directeur artistique et créatif

Nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Julien Tauban, talentueux directeur artistique et créatif d’origine française mais travaillant désormais à Miami. Il nous explique son parcours, ses projets et fait le point sur le web design de demain.

Julien TaubanBonjour Julien, pour commencer peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Julien Tauban, je suis originaire de Nantes en France ou j’ai suivi des études de Design Industriel et Design interactif. J’ai quitté la France il y a 10 ans pour m’installer à Miami. J’y vis et y travaille depuis tout ce temps et suis actuellement Directeur Créatif dans une agence locale de marketing digital.

Peux-tu retracer ta carrière en quelques étapes clés ?

Puisqu’il faut bien commencer par une date je voudrais évoquer mon premier stage en 1996 à Miami dans une agence de Design Produit et d’Architecture d’intérieure alors que je n’étais qu’étudiant. Lors de ce stage j’avais eu la chance de designer des produits qui furent ultérieurement industrialisés et vendus au public. J’avais gouté aussi pour la première fois à une expérience de Branding. Je devais ensuite terminer mes études de Master en Design, pour ensuite monter ma propre agence en offrant des services aussi variés que du Product Design, Print, Graphic Design, Interactive Design, Interior Design, Packaging design, Branding, etc… Après seulement 6 mois d’activité la demande de projets de type web ne cessait d’augmenter et je décidais alors d’en faire ma spécialité. J’ai ensuite eu l’opportunité de migrer aux Etats-Unis.

Aux US j’ai eu la chance de travailler depuis 10 ans avec des gens très talentueux qui m’ont toujours donné ma chance. Mais il m’a fallut aussi une bonne dose d’opportunisme et de chance pour être promu, Designer, Senior Designer, Art Director puis Creative Director respectivement chez Latin3, Razorfish et Media 8. J’ai gagné pour le compte de ces trois agences pas mal de récompenses dont Webby, WebAwards, Addys, Adobe Site of the day, Cannes Cyberlion (finalist) FIAP, HOW Interactive, ADTech and Mixx.

“ Ma perception est que des deux cotés de l’Atlantique les codes visuels et modes graphiques sont pratiquement les mêmes, ceci étant dû aussi à l’échange constant d’informations entre designers résidents aux US et en Europe.”

Tu as quitté la France pour partir vivre aux Etats-Unis. Y a-t-il de véritables différences dans la culture visuelle et artistique entre ces deux pays ?

Il y a évidemment d’énormes différences culturelles entre la France et les Etats-Unis mais quand il s’agit de la méthodologie utilisée pour faire du marketing digital ou de l’art digital je ne pense pas qu’il y en ait tant que cela. Evidemment je ne suis pas le mieux placé pour en parler car je vis peut-être depuis trop longtemps aux Etats-Unis pour avoir un regard objectif sur ce qui se passe en France. Ma perception est que des deux cotés de l’Atlantique les codes visuels et modes graphiques sont pratiquement les mêmes, ceci étant dû aussi à l’échange constant d’informations entre designers résidents aux US et en Europe. Bien sur toute référence à la Pop Culture est généralement spécifique à un pays et ne fonctionnera pas dans l’autre.

Tu as de nombreuses créations à ton actif aussi bien dans le domaine du web que du print. Y a-t-il un domaine que tu préfères ? Quelles sont les différences majeures entre ces deux domaines ?

Les deux domaines sont différents surtout par leur niveau d’interaction avec l’utilisateur final ou le lecteur. Mais quand il s’agit de campagnes globales les deux sont intimement liés puisque c’est souvent d’un concept visuel et d’une idée pure que découlent les éléments interactifs d’une campagne. Je n’ai pas vraiment de préférence et aborde les deux medias avec la même méthodologie.

Après avoir travaillé pour des clients prestigieux comme Sony, Volkswagen ou encore Mercedes Benz, as-tu encore l’impression de pouvoir viser plus haut ?

Je ne vise pas forcément plus haut mais plutôt toujours plus qualitatif. Ce qui est intéressant pour un Designer c’est de travailler sur des projets très variés et de gagner toujours plus de nouveaux clients. Gagner une compétition contre une grosse agence et voir son design peser dans la décision du client, qu’il soit local ou global procure toujours une énorme satisfaction pour un Designer.

“Depuis environ un an pratiquement toutes les demandes de clients incluent le développement d’une campagne sur Facebook, Youtube et/ou Twitter.”

Y a-t-il un projet qui t’a marqué plus que les autres ?

Le projet qui m’a sans doute marqué le plus est une campagne integrated pour Sony à l’occasion du lancement d’un nouveau caméscope de poche appelé Bloggie. C’était la première fois qu’on me donnait la chance de travailler sur l’ensemble des pièces qui composent une campagne globale : Pub TV, Site web, App Facebook, Chaine Youtube, POP, catalogue, campagne de bannières, Posters et Pub magazine, du premier brainstorming d’idées jusqu’à la livraison finale des fichiers. Le concept global de la campagne jouait sur la collaboration de Sony, Youtube et Facebook, occasionnant un énorme casse-tête au niveau des droits. La campagne a été très appréciée par la maison mère de Sony au Japon et a été déclinée par la suite dans d’autres pays. Je remercie d’ailleurs au passage Sony de nous avoir fait autant confiance sur ce projet.

Les marques utilisent de plus en plus les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, etc). Est-ce que le design de pages de fans Facebook ou d’applications pour ces réseaux va créer des spécialisations dans la profession de webdesigner ?

Certaines agences sont déjà spécialisées uniquement dans la création de campagnes pour les réseaux sociaux mais je ne pense pas que ce soit un domaine nécessairement à part. Depuis environ un an pratiquement toutes les demandes de clients incluent le développement d’une campagne sur Facebook, Youtube et/ou Twitter. Les derniers chiffres parlent d’une très nette progression du temps passé a visiter les sites sociaux aux US et les grandes marques comme les plus petites savent bien qu’ils sont devenus des outils de marketing incontournables pour élargir leur audience. Pour ce qui est de l’aspect développement et design d’une application sur Facebook ou d’une chaine Youtube/Vimeo je pense que n’importe quel web designer a les compétences requises pour peu qu’il suive les règles de GUI imposées et connaisse le cadre technologique dans lequel l’application doit être développée.

Penses-tu comme certains que la technologie Flash est amenée à disparaitre ?

J’avoue être assez partagé sur cette question. Quelque chose me dit que HTLM5 ne ferait pas tant de bruit si ce n’était pas du sérieux et va finalement s’imposer comme un standard. Il n’y a qu’à regarder les dernières expérimentations HTML5 de génies du développement comme Mr Doob. D’un autre coté je ne comprends pas qu’on puisse demander à la communauté mondiale de développeurs Flash de repartir presque à zéro. J’ai entendu dire qu’Adobe avait trouvé la parade et mis au point un outil de conversion de Flash vers HTML5. L’avenir nous dira si Steve Jobs avait raison. Et puisqu’il faut bien que je me prononce, non je ne pense pas que la technologie Flash est amenée à disparaître, en tout cas pas à court terme.

“Quand il s’agit de campagnes globales le print et le web sont intimement liés puisque c’est souvent d’un concept visuel et d’une idée pure que découlent les éléments interactifs d’une campagne.”

Tu as un « one-page portfolio », quel est l’intérêt de ce type de portfolio par rapport à des portfolios présentant chaque création sur une page spécifique ?

Je devrais renommer mon portfolio 2-page Portfolio car j’ai maintenant deux pages de projets au lieu d’une (Section Interactive et section Print). La raison pour laquelle j’ai décidé d’opter pour cette structure est très simple : je voulais créer une expérience utilisateur la plus simple possible et donner un espace maximum à chaque projet. L’utilisateur peut découvrir l’ensemble de mes projets sans jamais cliquer, juste par une navigation par scroll. Je dois quand même avouer qu’après deux ans d’ajouts de nouveaux projets, la page est devenue trop longue et un site avec une interface de type grille serait maintenant plus approprié. J’ai d’ailleurs dupliquée mon portfolio sur le réseau Behance car il offre une interface de ce type et un back office de qualité.

Quels conseils donnerais-tu aux graphistes en herbes pour progresser ?

Investissez-vous dans la communauté du design, lisez les blogs spécialisés, soyez actifs et productifs, apprenez des nouvelles astuces tous les jours, passez du temps à expérimenter, faites vous connaître par les réseaux sociaux, blogs spécialisés, collectifs, etc… Le talent est bien évidemment primordial mais c’est surtout le temps investit qui compte. Maitriser une discipline artistique quelle qu’elle soit demande des années de travail acharné.

Envisages-tu de revenir en France un jour ?

Non je ne pense pas rentrer en France ou d’ailleurs, bouger autre part tant que l’Amérique m’offre toujours de meilleures opportunités.

Où puises-tu ton inspiration ?

Je puise mon inspiration dans les projets récompensés par les plus grandes instances de récompense du (web) design et de la publicité (Cannes, Clio, Oneshow, Fwa, Webby, etc) mais aussi dans ce que font les autres agences, certains artistes, mes amis, mes collègues et les groupes spécialisés de réseaux sociaux, blogs créatifs comme Art-Spire, Ads of the world ou autres communautés de designers et d’artistes comme Behance.

Merci beaucoup pour cette interview.

C’est moi qui vous remercie. Je suis très honoré d’avoir eu l’opportunité de m’exprimer devant les lecteurs d’Art-Spire.

Please keep inspiring us everyday.
You guys rock!

Cheers
Julien

Découvrez vite le portfolio de Julien Tauban, son Behance, et suivez-le sur Twitter.

6 people appreciate this post.
Partager cet article
  • http://www.justvisibility.com justvisibility

    Un Directeur Artistique très convainquant, qui donne envie de commencer ces études à l’étrange!

  • http://www.adrienne.jalbert.com ADRIENNE JALBERT

    Very interesting interview. I appreciate Julain Tauban’s humility inspite of his obvious success,(and perhaps adding to his success)and his recognition of where his chances have been coming from. It is true that in the US, such strong creative talents rarely go un-noticed.

  • http://alexandrecrenn.com/folio Alexandre Crenn

    Il est vraiment super fort ;) Un modèle à suivre !

  • http://www.kaisersosa.com.ar Alberto « Kaiser » Sosa

    Congrats to Julien! Well deserved.

  • http://www.agence-visibilite.fr/ Référencement naturel

    jolie collection, merci pour le partage :)

  • lesguer

    Bonjour Julien : Grand talent d’Artiste!

  • matchat

    Congrats ! Il est super talentueux ! :)

We Love Webdesign #262

21/09/2014  /  We Love Webdesign #262